L’incroyable migration des gnous

La migration des Gnous est un phénomène en Afrique. Chaque année, la région de N’gorongoro, de Serengeti et de Grumeti sont le théâtre d’un attroupement de plus de deux millions de Gnous.  Ils effectuent un grand périple pour rechercher de meilleurs pâturages.

L’identité du Gnou

Un gnou est un animal migrateur, en compagnie du zèbre. C’est un mammifère de la famille des bovidés. Il se déplace toujours en troupeau, essentiellement pendant la migration.

Par ailleurs, les Gnous vivent dans la savane africaine où deux espèces se démarquent : le gnou noir et le gnou bleu. Leur durée de vie est 15 à 20 ans, dans la nature, mais peut atteindre 40 ans en captivité.

Les étapes de migration des gnous

Les mois de décembre à mars sont la période de mise-bas des gaous. C’est également le moment qui marque les gnous car ils reprendront bientôt leur voyage pour se nourrir. Les mois de mars et avril annoncent le début des pluies. C’est pour cette raison que les gnous quittent la région N’gorongoro, passent par Serengiti et atteignent le nord. La longue file d’animaux d’environ 40 kilomètres traversent la plaine de Ndoha et de Mbalageti. La troupe arrive dans la région de Grumeti en juin ou juillet.

Au mois d’août, les gnous atteignent le Kenya. Ce qu’ils redoutent le plus dans leur aventure est enfin arrivé : la traversée de la rivière de Mara. La rive est abondée de prédateurs, essentiellement des crocodiles. En général, un gnou peut courir jusqu’à 40 km/h pour fuir et se défendre des ennemis. Les victimes sont en grande partie des animaux malades, des jeunes ou des âgés, mais aussi des femelles en gestation. Ils sont moins rapides et constituent les premières proies des ennemis. Des milliers de gnous y sont ainsi tués chaque année.

Après cette traversée, les gnous resteront au Kenya pendant deux mois. Ils reprennent leur route en octobre pour revenir au Serengeti. Puis, ils retournent à N’Gorongoro pour une nouvelle aventure. Par ailleurs, les femelles y mettent bas leurs jeunes.

Une routine de tout un troupeau

Chaque année, les gnous font 3000 kilomètres en Afrique. Leur voyage est incroyable car ces bovidés suivent le même trajet chaque année. On aurait dit que les gnous et la nature se sont mis d’accord pour cette routine. Ils cherchent des pâturages et de l’eau pour se nourrir et de l’autre côté, les prédateurs n’attendent que leur venue. De ce fait, la Tanzanie est le spectacle d’affrontement, de course et de triomphe des gnous face aux lions, léopards,  guépards et hyènes.

Ce pays d’Afrique de l’Est est réputé pour ses régions sauvages et il est très fréquent de voir des touristes en Tanzanie. Ces derniers assistent à la grande migration des gnous tout en admirant les lieux sauvages africains. Devant les attaques des prédateurs, les touristes ne peuvent qu’être spectateurs face à une lutte acharnée et une course sans fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *